Qui paie pour une recherche de fuite d’eau ?

fuite d'eau

La facture d’eau est anormalement élevée. Il y a un écoulement anormal d’eau dans le logement, impossible de connaitre l’origine de la fuite d’eau. Vous vous interrogez sur la prise en charge. Les charges reviennent-elles au locataire ou au propriétaire ?

Rappel sur la législation

Le propriétaire est tenu de réaliser toutes les interventions nécessaires avant de rendre les clés au locataire. L’appartement doit être en bon état d’usage et prêt à la location. Dès la prise des lieux, durant tout le contrat de bail, le locataire est tenu de s’occuper de l’entretien des sanitaires et des canalisations.

Prise en charge : les différents cas de figure

Les frais de réparation reviennent au locataire ou au propriétaire suivant les cas suivants :

– Lorsque la fuite d’eau n’affecte que les parties communes, mais il est impossible de détecter l’origine de la fuite, c’est au syndicat des copropriétaires de se charger des dépenses liées à la recherche et la réparation de la fuite d’eau.

– Lorsque la fuite d’eau affecte la partie privative, c’est au propriétaire de prendre en charge les dépenses financières. Comme énoncé suivant la législation, c’est au propriétaire de s’assurer du bon état d’usage de l’appartement.

– Si la fuite d’eau est liée à un manque d’entretien courant du locataire ou à une canalisation engorgée à cause de l’insertion d’objets non adaptés, aucun frais ne sera mis à la charge du propriétaire. Seul le locataire devra assumer toutes les dépenses financières. Si le propriétaire s’est chargé de résoudre le problème, ce dernier devra solliciter un remboursement.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close