Réparation en serrurerie : qui paie quoi entre locataire et propriétaire ?

litige locataire proprietaire

Une serrure à remplacer, une porte de garage en panne, un porte-fenêtre endommagé sont de nombreuses pannes qui nécessitent l’intervention d’un serrurier. Dans ces cas, on se demande souvent à qui reviennent les charges. Est-ce au locataire ou au propriétaire. Cette question engendre de nombreux litiges.

Voici une liste des travaux de serrurerie à effectuer. Ils portent sur le graissage des gonds, le remplacement de serrure, l’ouverture d’une porte claquée ; la réparation du bâti, l’entretien de serrure, l’installation d’une nouvelle porte, la reproduction de clé, etc. Toutes ces interventions ne sont pas à la charge de la même personne.

Locataire

Le locataire a en charge le remplacement des pièces, le changement de cylindre, l’ouverture de porte calquée et suite à une perte de clés, le graissage de gonds. Ce dernier doit veiller à l’entretien du logement et effectuer les réparations de serrurerie courantes.

Propriétaire

Le propriétaire doit veiller au bon fonctionnement avant la prise des lieux. De ce fait, il doit remplacer ou réparer tout élément susceptible d’être entravé suite à la vétusté, l’humidité et les changements de température. Lorsque le locataire constate un dégât survenu sur l’huisserie de la porte, il est tenu d’informer le bailleur du problème et des réparations à effectuer.

Seul un professionnel peut se prononcer sur la situation et déterminer les responsabilités en cas de défaillance de l’huisserie. Il essayera d’éclaircir le problème en déterminant s’il s’agit d’un défaut d’entretien, de la vétusté ou d’une mauvaise utilisation.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close