Fuite d’eau plafond

Fuite d’eau plafond

Un écoulement d’eau sur le plafond est une situation qui doit être vite réparée pour limiter les dégâts des eaux. Pour une réparation pérenne, il faut de prime abord, identifier la cause de la fuite. Ensuite, contactez votre assurance pour une indemnisation si vous avez souscrit à un contrat multirisque habitation.

Quelles sont les causes d’une fuite d’eau plafond ?

Une fuite d’eau plafond peut provenir d’un débordement d’eau chez le voisin du haut si vous vivez dans un appartement. En effet, votre plafond peut trinquer suite à la fuite d’eau douche qui se trouve dans la salle de bains de votre voisin du dessus. Une canalisation percée ou l’évacuation de sa machine à linge mal fixée sont en outre, les causes d’une fuite d’eau plafond chez vous. Cette panne peut également venir d’un problème de canalisations chez vous. Ceci, lorsqu’il n’y a pas de trace d’eau ou d’humidité dans la pièce au-dessus de chez vous. Quoiqu’il en soit, il faut procéder aux réparations nécessaires pour limiter les dégâts des eaux.

Les réparations à faire en cas de fuite d’eau plafond

En cas de fuite d’eau plafond, la chose à faire est de retirer d’abord l’isolant que vous devez remplacer par la suite. Ceci est valable lorsque votre plafond contient de l’isolant. Après cette étape, il faut calculer le taux d’humidité (le plafond doit retomber en dessous de 10 %). Sur cette base, on peut soit entamer des travaux de peinture, soit procéder au remplacement d’une ou deux plaques de plâtre, soit envisager la réfection totale du plafond. Tout dépend du degré d’endommagement du plafond.

À qui incombent les frais de réparation : le voisin ou vous ?

Vous êtes victime d’une fuite d’eau plafond et cela est dû à un problème de canalisations qui provient de chez vous. Eh bien, sachez que c’est à vous qu’incombe la responsabilité de tout gérer. Autrement dit, vous devez faire appel

à votre assureur pour qu’il se charge de régler les frais de réparations. Si vous êtes locataire, informez le propriétaire des lieux et ce dernier se charge de tout payer. Si vous vivez dans une résidence, il vous faut avertir le syndic de copropriété et le tour est joué. Dans le cas où le problème provient du voisin du haut, c’est à lui que revient la charge de payer les frais de réparation.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close